La naufragée

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Merhaba yasamaya.info porno sex hikayeleri okuyucuları,derlediğimiz en büyük hikaye arşivini sizlerin beğenisine sunuyoruz.Aradığınız tüm hikayeler burada

La naufragéeLa tempête fait rage, les creux atteignent des hauteurs inquiétantes. J’ai une peur bleue. Marc, mon mari, me conseille de me mettre à l’abri dans la cabine. Malgré le temps gris, et ne voulant pas nous mettre en danger, il envoie des fusées de détresses.Par chance, nous sommes repérés par un bateau, de taille assez imposante. Un homme, sur le pont, nous envoie des pneumatiques.-Prépare quelques affaires, crie mon mari. Un simple sac suffira.-Accrochez-vous, crie-t-il, montez…Une fois à bord, l’homme ôte son imper, nous fournit des couvertures, et nous propose de prendre une douche bien chaude.-Par contre, je n’ai pas d’habits de femme, un peignoir ça vous ira ? -Parfait Monsieur, c’est gentil. Je m’appelle Adeline, voici mon mari Marc. Il a pris froid le pauvre.-Enchantais, moi c’est Lucas. Sale temps n’est-ce pas.L’homme, de type italien, est très séduisant, débordant de virilité. Le genre de mec qui attire les femmes, même les plus fidèles. Quand on sort de la salle de bains, Lucas à dressé une table, avec des boissons et de quoi manger. Puis il nous fait visiter son bateau. Il est immense. Deux grandes chambres, un vaste salon avec kitchenette, et une grande cabine de pilotage.Mon mari, épuisé et souffrant, prend un somnifère et va se coucher. Je le rejoins quelques minutes plus tard, il dort à poings fermés. Moi, je tourne et retourne, impossible de dormir. Je me lève et vais au salon, quand j’entends des bruits provenant de la cabine de pilotage. Je m’approche et voit Lucas installé face au gouvernail, sur une chaise assez haute, qui sert plus d’appui que d’assise.-Vous ne dormez pas ?-Non, me répond-il. La tempête à cessé, regardez le ciel comme il est dégagé, il est beau.C’est vrai canlı bahis que la vue panoramique est saisissante.-Ca ne doit pas être évident de conduire un tel engin.-Non, c’est assez facile, vous voulez essayez. Tenez, mettez-vous devant moi. N’ayez pas peur, poursuit-il en me voyant hésitais.En toute confiance, je me place devant lui, en tenant mon peignoir bien serré, de peur qu’il ne s’ouvre.Il prend mes poignets, et les place sur le gouvernail. Ses mains sont incroyablement douces. Au bout de cinq minutes, ses mains remontent sur mes avants bras, puis me prend par la taille. Lentement, il dénoue mon peignoir qui glisse sur le parquet. Je suis nue dessous. Je sens son souffle chaud dans mon cou, ce qui me procure une agréable sensation.Je n’oppose aucune résistance, ce qui l’incite à aller plus loin. Une main saisit un sein, fait rouler le bout, l’autre remonte sur ma cuisse, jusqu’à à mon sexe. Un doigt caresse ma fente, s’insinue dans ma chatte. Je pousse un léger soupir, me mets face à lui, et lui prends les lèvres.Lentement, je glisse le long de son corps, couvre le torse de baisers. Arrivé à la hauteur de son sexe, je baisse le maillot, et libère l’objet de tous mes désirs. Il est énorme. Je fais coulisser le prépuce pour décalotter le gland, prend la bite en bouche, et commence à le sucer.Je me place de façon, à ce qu’il puisse caresser ma chatte déjà humide. Ce qu’il fait divinement. -Je vais jeter l’ancre, me dit-il, voulez vous qu’on aille au lit.-Comment refuser une telle proposition. Bien sur que je veux.Nous sommes enlacés, soudés par un baiser langoureux. Nos corps ne font qu’un. Je sens sa queue durcir contre mon ventre, tout comme le bout de mes seins contre son torse. Ils me font bahis siteleri mal. Lentement, Lucas me met sur le dos, prend une de mes jambes, la place en travers de son corps, sans pour autant quitter ma bouche. Je suis entièrement ouverte.Il caresse ma poitrine, descend sur mon ventre, puis atteint l’endroit ou un agréable feu se consume. Ma chatte est maintenant trempe de mouille, rien qu’à la pensée que je vais me faire prendre.Soudain, je sens la queue en érection glisser sur ma fente, jusqu’au clitoris. Une simple poussée, et il me pénètre, entame de lents va et vient.Je descends une main entre mes jambes, caresse mon petit bouton sorti de sa capuche.-Tu te doigtes souvent quand on te baise, souffle-t-il.-Jamais, c’est la première fois…c’est toi qui m’excite…vas-y, baises moi.Les va et vient s’accélère, sont de plus en plus puissant. Je sens que je ne vais pas tarder à jouir…ça y est, j’atteins l’orgasme, il est terrible. Lucas met sa main devant ma bouche pour atténuer mes cris de plaisir.Lui aussi vient, je sens son sperme gicler au fond de ma chatte.Après un long baiser, je regagne ma cabine, ou mon dort comme un loir.J’ai beau essayé de m’endormir, rien, à faire. Le corps viril de Lucas apparait sans cesse dans mes pensées. Je n’y tiens plus et décide de le rejoindre. Je vois la lumière filtré sous la porte. Je frappe. Un oui retentit.Lucas est allongé, nu, sur son lit.-Que t’arrive-t-il ?-Je n’arrive pas à dormir. J’ai besoin d’un bon coup de queue, et un bon gargarisme.-Très bien Madame, mais avez-vous une ordonnance ?-Ben non Monsieur, mais pouvez-vous m’avancer le traitement.-Aller, sourit-il, viens ici vilaine, je vais te soigner.Je quitte mon peignoir, me glisse sous les draps, et bahis şirketleri m’enroule autour du corps. Je prends sa bite en main, jusqu’à ce qu’elle atteigne des mensurations respectable. Je l’enjambe et m’y empale dessus. Sa bite ouvre ma chatte, tellement mouillée, qu’il n’a aucune difficulté à la pénétrer. Au bout d’un moment, j’atteins mon deuxième orgasme de la nuit, aussi puissant que le premier. Je gémis de plaisir.Lucas se retire, change d’orifice. Je ne me suis jamais fait sodomiser.-Ah, tu veux me prendre au petit trou aussi…vas-y salaud, fais toi plaisir.Je serre les dents pour amortir la douleur lors de cette pénétration, nouvelle pour moi. Mais ça fait parti du traitement, il faut le suivre jusqu’au bout.Je sens la bite de mon amant vibrer dans mon petit trou, prête à exploser.Mais Lucas veut la jouer autrement. Il se retire et place son membre sur mes lèvres. J’e l’engloutis, et commence à lui tailler une pipe. L’énorme queue se tend dans ma bouche. Il me demande de sortir ma langue, pour y déposer son nectar. Puis, pour que le traitement fasse effet, il me demande d’avaler. Ca y est, je l’ai eu mon gargarisme. Pour ne rien perdre de la dose, je lui nettoie le gland avec la langue.Nous nous quittons sur un interminable baiser. Il est cinq heures du matin. Je regagne ma chambre, m’allonge près de mon mari.Le lendemain, nous sommes à quai, il fait un temps magnifique, loin des perturbations d’hier. C’est l’heure des aux revoir, des remerciements.Mon mari serre la main de Lucas.-Grand merci, dit Marc, vous nous avez sauvés, j’espère vous revoir.Je profite de l’éloignement de mon mari, pour remercier Lucas à ma façon. Je lui prends tendrement les lèvres, lui glisse un papier ou il y a mes coordonnées. Lui me donne une carte de visite.-Merci mon amour, tu as étais un amant merveilleux. J’espère te revoir.-Et moi donc, me répond Lucas. Cette fois, n’oublie pas ton ordonnance.Nous nous séparons sur un éclat de rire.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir


ankara escort sivas escort adana escort adıyaman escort afyon escort denizli escort ankara escort antalya escort izmit escort beylikdüzü escort bodrum escort maltepe escort tuzla escort gaziantep escort izmir escort sakarya escort sakarya escort porno izle bahis kaçak bahis güvenilir bahis bahis siteleri bahis siteleri güvenilir bahis bursa escort kocaeli escort bursa escort bursa escort bursa escort kayseri escort bursa escort bursa escort adapazarı escort webmaster forum brazzers porno karasu travesti