La maman dévergondée – 1° partie

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

La maman dévergondée – 1° partieUn jour, Maman a cessé de se cacher pour se masturber. La première fois que je l’ai vue, elle se tenait à quatre pattes sur la table du salon, complètement nue. Elle tenait dans sa main droite un drôle d’engin dont j’ai su plus tard que c’était un vibromasseur ; c’est le bruit de cet appareil qui a attiré mon attention et m’a fait sortir de ma chambre où je pratiquais la même activité intime en toute innocence, ignorant que Maman pratiquait de même, simultanément, avec son propre corps. Comme elle était en train de monter droit vers l’orgasme, elle ne m’a pas remarqué tout de suite. Sa tête était levée vers le plafond et elle regardait dans le vague, les yeux retournés, et son gémissement guttural, comme venu d’outre-tombe, s’ajoutait au bourdonnement de son jouet intime. J’étais impressionné, bousculé dans ma croyance que les mamans ne faisaient rien de tel avec leurs corps, et j’ai découvert ce jour-là que la mienne était libre. Le vibromasseur était un gros Hitachi qui se branchait sur secteur, et qu’elle promenait le long de sa vulve. Puis elle l’a bloqué à un endroit que je savais être celui du clitoris, pour l’avoir vu dans des pornos sur Internet, mais que je n’avais jamais vu en vrai, parce que j’étais puceau et que les femmes représentaient encore pour moi un grand mystère – malgré mon expérience de quadragénaire, elles le sont toujours, d’ailleurs.Elle s’est brusquement tendue, en poussant un cri si grave que je n’aurais jamais cru une voix fethiye escort féminine produire ce son. Elle s’est tendue. De son sexe s’est écoulé une petite fontaine claire ; j’ai cru que c’était du pipi, et ce n’est que plus tard qu’elle m’a expliqué. Puis elle m’a vu, et m’a souri, nullement gênée. Au début, cela m’a légèrement choqué. Son action avait quelque chose d’a****l, dans cette position. Si je l’avais prise en levrette, sans crier gare, je crois qu’elle n’aurait pas protesté, et qu’elle aurait même apprécié le geste. Elle prenait un malin plaisir à briser tous les tabous, en toute liberté.– Tu aimes ma chatte, a-t-elle demandé en se retournant sur le dos, cuisses largement écartées pour me montrer son buisson intime ? Tu sais, c’est par là que tu es né il y a dix-huit ans, tu sais ? Devant mon air troublé, elle a éclaté de rire. Je rougissais.– Tu ne vas pas me dire que tu n’as jamais sucé de fille ? Un grand garçon comme toi, beau, bien fait, séduisant ! – Si. Je ne l’ai jamais fait. – Peut-être que tu préfères les garçons ? Tu peux tout me dire, tu sais. Tu veux que je t’initie ? Je ne répondais pas.– Ce que je te propose est trop tabou pour toi, on dirait. Tu as besoin de temps pour franchir les barrières des interdits. Peut-être que tu préfères une autre femme ? – Qui ?– Une amie, une personne que j’aime beaucoup, bisexuelle comme moi. Elle s’appelle Alicia, et, comme moi, elle est une super coquine. Une nuit, elle m’a susurré à l’oreille qu’elle te trouve escort fethiye mignon et qu’elle aimerait bien avoir du sexe avec toi. Tu es d’accord pour qu’elle t’initie ? – J’aimerais la rencontrer, d’abord. – Tu es prudent, mais fais-moi confiance. – Tu as dit qu’elle est bisexuelle, et toi aussi. Ce que j’aimerais, c’est… vous regarder, toutes les deux… J’ai baissé les yeux et la voix, tant ce que je disais me paraissait obscène. Cela l’était, bien sûr, mais je n’étais pas encore prêt à l’assumer. – Pourquoi pas, a-t-elle dit en se rhabillant ! De toute manière, je l’ai déjà invitée à déjeuner à midi. Il me reste une heure pour préparer le repas. Dis, tu veux bien m’aider à remettre l’agrafe de mon soutien-gorge ? – Dommage que Papa soit parti sans crier gare, ai-je répondu en rejoignant les deux crochets dans le dos de Maman. Lui qui cuisine formidablement bien nous aurait préparé de bons petits plats.– Eh oui, c’est la vie, et lui aussi est libre de caresser les femmes qu’il veut. Tiens, passe-moi la petite casserole, que je prépare une béchamel pour les lasagnes. J’aime bien la béchamel : on dirait du sperme. Tu n’as pas remarqué ça, en te branlant ? – Non, mais maintenant que tu me le dis, je trouve que tu as raison. Mais le gout doit être très différent. Enfin, je ne sais pas.– Tu n’as jamais goûté à ton propre sperme ? C’est parfaitement naturel et ce n’est pas sale, tu sais. Enfin, tu es comme la plupart des hommes qui sont dégoûtés par leur semence. Moi, j’adore qu’on fethiye escort bayan éjacule dans ma bouche. L’un de mes fantasmes serait de ne me nourrir que de ça. J’y pensais en me branlant alors que tu me regardais, tout à l’heure. Si un jour, tu en as envie, n’hésite pas à me demander : je viendrais tout de suite dans ta chambre. Oups ! Je parle, je parle, et j’ai failli laisser tourner la sauce ! Ah ! Je sens comme une boule de feu dans le bas-ventre : il me faut du sexe. À ce moment, on a sonné à la porte : Alicia était en avance. Toute souriante dans sa petite robe rouge fuchsia, longs cheveux bruns attachés dans le dos, elle tenait en main un minuscule paquet-cadeau. Autant ma mère est grande et assez forte, son amie est un poids plume, mais aussi un concentré d’énergie positive qui n’a de cesse de répandre de la joie autour d’elle. Ma mère et son invitée se sont embrassées à pleine bouche, longuement, tout en se pelotant mutuellement les seins à travers les vêtements. Plein de curiosité, je les regardais, ce qui, visiblement, ne les gênait absolument pas. Puis Alicia a m’a déposé un baiser, sur la bouche également, mais du bout des lèvre, sans insister pour ne pas m’effrayer dans ma timidité de jeune homme candide. Les yeux de cette femme d’une cinquantaine d’années, aux cheveux gris mais au visage encore lisse, brillaient d’une lumière que je découvrais être celle du désir de la chair brûlante. À suivre, si vous m’y encouragez par vos commentaires. Sinon, vous ne saurez jamais comment ma nymphomane de mère que j’adore m’a progressivement encouragé à abandonner toutes les barrières de la convenance, pour devenir à ses côtés le satyre que je suis devenu, pour la joie de toutes celles qui ont croisé ma route.

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir


maltepe escort ankara escort sivas escort adana escort adıyaman escort afyon escort denizli escort ankara escort antalya escort izmit escort beylikdüzü escort bodrum escort tekirdağ escort diyarbakır escort edirne escort aydın escort afyon escort bahis kaçak bahis güvenilir bahis bahis siteleri porno izle online slot bahis siteleri bursa escort kocaeli escort bursa escort bursa escort bursa escort kayseri escort bursa escort bursa escort adapazarı escort adapazarı escort webmaster forum brazzers porno karasu travesti