la tempête 2

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

la tempête 2Je viens de retrouver le carton dans lequel j’ai rangé les jouets. Les travaux dans la chambre ne sont pas encore tout à fait terminés et tout est encore en carton.Je redescends la boite poussiéreuse. Elle m’attend assise en tailleur sur le peignoir devant la cheminée. Elle me sourit. “Tu as trouvé ? Fait voir ! ” . Elle ouvre la boite et commence à fouiller. Ils y a deux vibromasseurs avec plusieurs “embouts», un plug anal et un gros gode ventouse.”Tu n’as pas de gode ceinture ? “”Non, tu vois tout est là “”Ha dommage, j’aurais bien aimé que tu me prennes en levrette”.”Ha ! Bon il va falloir aller laver tout ça, cela fait un moment que ça n’a pas servi”Nous voilà toutes deux nues dans la cuisine en train de faire la vaisselle à la lumière de la lampe de camping.”Tu laves, j essuie ! »C’est bien la première fois que faire la vaisselle m’amuse ! A peine terminé, elle prend une des gaines celle avec des anneaux, l’enfile sur un des deux vibros et se met le haut du corps sur la table de la cuisine les pieds au sol me présentant ses jolies fesses.« Vas-y , essaye celui-ci « Je mets mon index entre ses petites lèvres pour la préparer, je m’aperçois qu’elle est encore bien humide, aussi, je place le bout du gode à l’entrée de son vagin et le pousse sans effort sur une dizaine de cm.« Allume-le ! »Je le mets en marche, il se met à vibrer lentement. Je me recule un moment pour profiter du spectacle, mais la lumière est faible et je ne vois que son joli cul en ombre chinoise.« J’aurais vraiment aimé que tu me prennes avec un gode ceinture ».« Attends j’ai une idée ! « A peine ai-je terminé ma phrase qu’elle retire le gode se retourne et me dit« C’est quoi ton idée ? « « Je ne sais pas si ça va marcher, mais on peut essayer, laisse-moi deux minutes je reviens ! « Je remonte dans la chambre et fouille dans l’armoire. Je redescends avec une taie de polochon, me dirige directement dans la cuisine pour prendre une paire de ciseaux. Elle me suit, curieuse de savoir ce que je mijote.« Tiens tu vas m’aider « je plie la taie en deux et bursa escort lui donne. « tiens là comme ça » et à l’aide des ciseaux je fais une petite fente. Je prends le gode ventouse et le glisse dans cette fente.« Tu es maline, tourne toi je vais l’attacher »« Sers assez fort »Me voilà équipée d’un pénis en silicone, c’est assez drôle. Elle se replace sur la table comme précédemment.« Non, retournons devant la cheminée, ici je ne vois rien « Elle est devant la cheminée, le cul en l’air les jambes légèrement écartées. Je me place derrière elle à genoux.« Il va falloir que tu m’aides » Elle comprend de suite ce que je veux dire passant une main entre ses cuisses elle att**** le jouet et le positionne. Je m’avance doucement mettant l’extrémité au contact de ses lèvres. Par des petits mouvements de haut en bas elle le place au mieux.« C’est bon vas-y » j’avance le bassin et le gode entre en elle, je fais doucement, pas facile sans sensation.« Tu peux aller plus loin « Je m’avance et écarte un petit peu plus les genoux, pour être bien en face et je pousse un peu plus loin.« Voilà, c’est bien là ! »Je commence alors des mouvements du bassin d’avant en arrière, d’abord de faibles amplitudes puis de plus en plus amples. Ses gémissements ne laissent aucun doute, elle apprécie. Je continue ainsi à un rythme plutôt lent, une main sur sa hanche, l’autre dans mon dos pour maintenir tendue la ceinture improvisée.C’est la première fois que je fais cela et si au départ cela me gênais un peu, j’y prends vite du plaisir. Voir ses petites lèvres embrasser le sexe de silicone à chaque fois que je me retire, les voir essuyer le jouet de sa liqueur de plaisir à chaque fois que je la pénètre, m’excite. Je m’applique, malgré que je commence à avoir mal aux genoux.Elle att**** la main que j’ai posée sur sa hanche et la positionne sur la raie de ses fesses. Je comprends qu’elle souhaite que je lui caresse l’anus, enfin je crois. Je pose donc mon pouce sur sa petite étoile et le fais tourner autour de son petit trou, tout en continuant mes va et vient.« Attends escort bursa arrête toi deux minutes, ne bouge pas, je reviens de suite » Elle s’avance et le sexe factice la quitte. Elle se relève et part dans la cuisine. J’en profite pour prendre deux coussins que je positionne sous mes genoux douloureux. Elle revient des jouets dans les mains. Elle les pose au sol et se remet dans la même position. J’ai à peine le temps de me replacer qu’elle a saisi le gode et d’un brusque mouvement en arrière se l’introduit profondément.« Prépares moi avant » me dit-elle en me tendant le vibro sans gaine, puis c’est elle qui me redonne le rythme par des mouvements d’avant en arrière plus rapides que précédemment. Je comprends donc qu’elle souhaite que je la prépare à être sodomisée. Je mouille mon pouce de ma salive et le glisse sans problème dans son petit trou. Elle gémit, » oui comme ça …… » Je tourne doucement mon pouce afin de l’élargir progressivement. De toute évidence ce n’est pas sa première fois. Je la découvre plus coquine qu’on ne pourrait l’imaginer à son physique d’ange. Je la sens prête, je place le vibro à l’extrémité conique et en tournant doucement je le rentre en elle. Elle ne bouge plus. Une fois passé la partie la plus large, je le mets en route en position « vibrations aléatoires » et je reprends simultanément mes mouvements du bassin. C’est un concert de gémissements qu’elle m’offre, ses fesses, ses cuisses tremblent .Mon excitation est à son comble et je sens mon plaisir couler le long de l’intérieur de mes cuisses. J’accélère. Elle a passé une main entre ses cuisses et je devine qu’elle vient titiller son clitoris. Je vois ses muscles se contracter, je sens qu’elle va jouir, je ne bouge plus, le gode enfoncé aussi loin que je peux. Elle jouit en se laissant retomber en avant. Allongée sur le ventre à même le carrelage elle est parcourue de spasmes, le vibro toujours dans le derrière. « Tu veux que je l’enlève ?« Elle ne me répond pas, elle continue à gémir doucement, puis elle vient écarter ses fesses pour que je retire bursa escort bayan le jouet animé. Je le retire doucement sans l’éteindre.Je suis à califourchon sur ses cuisses et la masse, alors que progressivement son corps se détend.« Tu veux essayer, toi ? »« Non cela ne me tente pas ! « « C’est toi qui vois mais tu ne sais pas ce que tu perds « me dit-elle en riant !Il est 8 heures 30 lorsque je me réveille. Elle est couchée contre moi la tête sur mon épaule, une main posée sur mon ventre. Elle dort, la bouche légèrement entre ouverte .Son souffle chaud laisse quelques fines gouttelettes sur mon sein. Je reste un bon moment comme cela à la regarder. Elle est encore plus belle à la lumière du jour qui pointe. Je repense à cette folle nuit qui s’est terminée dans la chambre ou elle m’a fait jouir une dernière fois avec sa langue et ses doigts.Je me dégage sans la réveiller et descend faire couler un café. Le courant est revenu. Holà, il va falloir que je fasse un peu de rangement, il y en a partout dans le salon, sur la table de la cuisine et dans l’égouttoir. Je fais un peu de ménage pendant que le café passe, je remets tous les jouets dans la boite. Je bois un café remets du bois dans la cheminée et vais prendre une douche.Le vent c’est franchement calmé et petit à petit le ciel se découvre. La tempête est passée.Il est 10 heures, je vais lui monter un café. La température a bien remonté dans la chambre, je la trouve nue allongée sur le côté une jambe relevée. Ainsi, je peux admirer sa jolie chatte, ses belles grandes lèvres foncées ainsi que ses poils collés par petit paquets. Elle dort toujours. Je glisse le bout de mon index délicatement le long de sa fente, c’est fou elle est encore humide. Elle remonte sa jambe encore plus haut en accompagnant son geste d’un « hummm » et d’un sourire mais sans ouvrir les yeux.« Tu veux un café »Elle se retourne s’assoi sur le bord du lit pose un petit bisou sur ma bouche et saisi la tasse.« Merci ! « Après être allée prendre une douche, avoir passé quelques coups de fil et m’avoir longuement embrassée, elle me demande si je peux l’emmener à la gare.« Oui bien sûr »« J’aimerais que l’on se revoit »« Ce serais avec plaisir » Je lui laisse mon numéro de téléphone. Je la regarde s’éloigner puis disparaitre .

Ben Esra telefonda seni boşaltmamı ister misin?
Telefon Numaram: 00237 8000 92 32

Bir cevap yazın

E-posta hesabınız yayımlanmayacak. Gerekli alanlar * ile işaretlenmişlerdir


maltepe escort ankara escort sivas escort adana escort adıyaman escort afyon escort denizli escort ankara escort antalya escort izmit escort beylikdüzü escort bodrum escort tekirdağ escort diyarbakır escort edirne escort aydın escort afyon escort bahis kaçak bahis güvenilir bahis bahis siteleri porno izle online slot bahis siteleri bursa escort kocaeli escort bursa escort bursa escort bursa escort kayseri escort bursa escort bursa escort adapazarı escort adapazarı escort webmaster forum brazzers porno karasu travesti